Loulosteo-12

Un cas d’yeux et de posture: considérations ostéopathiques

J’avais des problèmes avec le haut du dos d’un patient. J’avais bien progressé, mais il y avait juste un domaine qui ne s’améliorerait pas. Cela a affecté sa posture. Enfin un jour, j’ai demandé si elle portait des lunettes. Elle a dit qu’elle ne l’avait pas fait, mais qu’elle avait eu le LASIK il y a de nombreuses années et que sa vision empirait à nouveau. Ok, eh bien, cela m’a donné une bonne idée de la raison pour laquelle son dos était si raide et la faisait avoir une mauvaise posture.

La prochaine fois qu’elle est entrée, j’ai vérifié le haut de son dos et son cou. C’était encore très raide dans la région du haut de son dos avec laquelle j’avais du mal. Ensuite, je me suis mis à ne rien faire d’autre qu’à soigner ses yeux. Ses cornées étaient toutes les deux tendues. En utilisant mes doigts, j’ai doucement travaillé pour les libérer et les autres tensions sur le globe oculaire lui-même. Ensuite, j’ai commencé à travailler sur ses muscles oculaires supplémentaires (les muscles qui déplacent l’œil) en équilibrant la tension entre eux et les os auxquels ils s’attachent. Une fois que tout cela a été libéré, je pouvais sentir une tension sur le nerf optique et dans le lobe occipital du cerveau.

Il restait encore une tension dans son œil, ce que je pense devoir faire avec l’effet du LASIK sur sa vision et son globe oculaire. Je voulais voir si j’étais sur la bonne voie. Son cou était beaucoup moins raide mais surtout la rigidité tenace que je n’avais pas pu libérer auparavant, avait disparu. La patiente a décrit avoir senti son cou, son dos, son crâne et même son cerveau se détendre pendant que je travaillais sur ses yeux.

Mon sentiment est qu’elle pourrait avoir besoin de traitements réguliers en raison de la façon dont ses yeux ont été modifiés de façon permanente, mais c’est un grand rappel du principe ostéopathique selon lequel le corps fonctionne comme une unité. Il est toujours important de regarder l’ensemble du corps et d’inclure toutes les structures. Sans traiter les bons endroits, alors il n’a peut-être jamais été libéré. Cela n’aurait pas eu d’importance si j’avais travaillé à cet endroit pendant 20 ans. Si je n’avais jamais traité ses yeux, cela serait probablement resté tel quel.

Cela sert également à rappeler que la posture n’est pas nécessairement causée par des personnes se tenant dans la mauvaise position pendant trop longtemps autant que la façon dont les tensions dans le corps se manifestent. Ce patient n’a pas choisi d’avoir une «mauvaise» posture. La tension dans ses yeux et sa vision avaient un effet sur sa colonne vertébrale qui ne lui permettait pas de se tenir droit. Le corps fonctionne souvent de cette façon même si le problème ne vient pas de ses yeux.

Un cas d’yeux et de posture: considérations ostéopathiques

 

Article traduit de https://www.osteopathyny.com/a-case-of-eyes-and-posture-osteopathic-considerations/

Partager cette article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Prendre rendez-vousDoctolib